Premio Internazionale Premio Internazionale premio 2012 Tunisia

Premio regolamento Libro Premi Langer alla CAmera Anna Bravo: il filo rosso dei Premi I premi 1997-2018 Premio 1997 Algeria Premio 1998 Ruanda Premio 1999 Cina Premio 2000 Kosovo-Serbia Premio 2003 Italia Premio 2004 Polonia Premio 2001 Israel-Palest. Premio 2002 Ecuador Premio 2005 Bosnia Erzegovina Premio 2007 Sudafrica Premio 2006 Indonesia Premio 2008: Somalia premio 2009: Iran premio 2010 Fondazione Stava premio 2011 Haiti premio 2012 Tunisia
parlamento ital e europeo motivazioni stampa
premio 2013 - Donatori di musica Premio 2014 Borderline Sicilia Premio 2015 - Adopt, Srebrenica premio 2017 - Angalià - Asgi premio 2018 - Istituto Arava
premi Langer 1997- 2011 (18) Premio 2004 (2) Premio 2005 (13) Premio 2006 (8) Premio 2007 (15) premio 2008 (18) premio 2008 -II (18) premio 2009 (36) premio 2010 (6) premio 2011 - haiti (36) premio 2012 - Tunisia (26) premio 2013 - Donatori di musica (15)

Consegnato il Premio Alexander Langer all'Association Tunisienne des Femmes déemocrates. Le motivazionio del Premio e l' intervento della Presidente Ahlem Belhadj

30.6.2012, Fondazione - Stiftung

 

Monsieur Enzo Nicolodi President de la fondation Alexander Langer

Monsieur Fabio Levi Président du comité scientifique

Mesdames, Messieurs, cher(e)s ami(e)s

De la joie, du plaisir et de la fierté autant de sentiments qui se conjuguent et marquent notre présence parmi vous aujourd’hui. Une délegation de l’association tunisienne des femmes démocrates est ici présentes composée par Mme Hedia Jrad , Mme Saida Rached et moi même et en leurs noms je vous remercie pour votre présence et je remercie les membres du Jury du prix Alexander Langer pour le choix de l’ATFD et de la reconnaissance de son parcours militant et de son rôle pour la liberté des femmes.

Cette reconnaissance vient à vrai dire au bon moment, moment particulier de l’histoire de la Tunisie moderne. La révolution tunisienne, étincelle des révolutions arabes a déclenché un nouvel espoir de changement pouvant mettre fin aux différentes formes d’injustice politique, économique, sociale et culturelle. Espoir qui nourrit pour nous femmes l’idée qu’un autre monde soit possible , un monde où la dignité, les libertés, la justice , l’égalité et la non discrimination soient les valeurs fondatrices

Ce rêve et cet espoir ont été fortement alimentés par la forte participation des femmes tunisiennes à toutes les étapes de la révolution et au plein exercice d’une citoyenneté égalitaire qui l’a marqué dans un premier temps.

Le rêve, l’euphorie passés, épreuve de réalité, le doute voir la peur émergent et les défis se précisent.

C’est pour cela que ce prix accordé par des personnalités engagées pour les valeurs de la liberté et de l’égalité , l’acceptation de l’autre, vient au bon moment pour nous permettre nous militantes féministes tunisiennes de nous ressourcer et de nous renforcer à travers la solidarité internationale.

Depuis 1989, l’ATFD s’est affirmée en tant qu’association féministe, autonome, plurielle, solidaire qui lutte pour l’égalité entre les sexes, la démocratie, la laïcité et la justice sociale. Partant de la conviction que les rapports d’inégalité homme/ femme constituent le prototype de toutes les formes d’inégalité sociale. Notre féminisme est celui qui lie la domination de sexe aux autres rapports de domination et prône à travers la transformation des rapports sociaux de sexe celle de l’ensemble de la société. On a ainsi articulé champ public/ champ privé, droits des femmes / droits humains, égalité juridique/ démocratie, droits sociaux des femmes / justice sociale.

Fortes de notre engagement et de nos convictions nous avons posés des questions fondamentales telle que la laïcité corollaire et condition de l’égalité, séparation du politique et du religieux, de la loi et de la foi. Nous avons revendiqué l’égalité dans la famille et l’égalité dans l’héritage ; la lutte contre les violences à l’égard des femmes a constitué un pilier de notre engagement féministe et de solidarité avec les femmes, nous y avons intégré une forme particulière celle de des violences politiques caractéristiques d’un état policier. L’exercice d’une citoyenneté effective et le respect des libertés individuelles et collectives ainsi que la lutte contre la féminisation de la pauvreté et la marginalisation du travail des femmes ont constitué d’autres volets de notre travail confirmant une autre fois que le féminisme est un fait social transversal total.

L’ATFD a consolidé son impact malgré la répression grâce à un travail en réseau sur le plan national, maghrébin et international, auprès de la ligue arabe, auprès de la communauté européenne , auprès des Nations Unies :

Présente et active à Pekin , à Geneve, en Egypte , à New York, pour une égalité sans réserve

Le positionnement de l’Atfd lui a valu un long parcours de persécution policière. Mais aussi des acquis , reconnaissance de la violence, amendement du code du statut personnel, la loi sur le Harcelement sexuel, on a imposé la question des femmes sur la scène politique démocratique et société civile

La Tunisie d’aujourd’hui vit un processus révolutionnaire qui essaie de rompre, non sans difficulté, avec l’ancien système policier corrompu mais qui du coté des femmes s’associe à de multiples défis (à vrai dire pas seulement du coté des femmes) :

, la justice socile, la justice transitionnelle, ISIE, les martyrs et les blessé de la révolution discrimination, hegemonie, certaines pratiques nous rappelle l’ancien pouvoir

Tous ces défis nous interpellent et nous poussent à repenser la modernité dans sa complexité loin de toute vision binaire appauvrissante. Pour beaucoup et à juste titre les femmes tunisiennes sont un vrai rempart contre toute régression et elles sont plus que jamais mobilisées et vigilantes.

Nous sommes en train de mettre les moyens d’une alternative qui respecte nos valeurs et nos objectifs que ce soit dans le cadre des coalitions femmes, ONG droits humains, ONG développement pour garantir une présence efficace pour que cette constitution ,qui mettra les bases de la société de demain garantisse nos valeurs.

Les défis sont là mais nous sommes animées de la volonté de bâtir une société libre , égalitaire, juste forte de notre solidarité, forte de nos droits conquis grâce à notre révolution, droit de réunion, d’organisation, accès aux medias….

Nous restons convaincus que le moment est propice pour construire ensemble l’espace méditerranéen basée sur des valeurs communes celles des droits humains, de l’égalité et la justice entre les deux rives de la meditérrannée.

 

pro dialog