pro dialog
Invitation: Euromediterranea 2002 – Bolzano, 1er-7 juillet 2002 La globalisation désirable
Le titre de cette édition de «Euromediterranea» reprend une phrase d’Alexander Langer lors des «Colloques de Dobbiaco» en 1994: «la conversion écologique pourra s’imposer uniquement si elle apparaîtra socialement désirable», où il porte un jugement sur les illusions technocratiques et dirigistes et où il appelle à la responsabilité de chaque individu et des institutions. La rencontre internationale est désormais à sa sixième édition. Elle aura lieux à Bolzano du 1er au 7 juillet et se déroulera en différentes parties adressées à des interlocuteurs et des publics différenciés.  LES MOTS (Salle de représentation de la municipalité, vicolo Gumer)Il y aura quatre sessions de travail, ouvertes au publique, confiées à des «introducteurs» qualifiés, où seront présentés les aspects culturels, religieux, économiques, environnementaux et militaires des conflits «globaux» auxquels les individus et les communautés sont confrontés. Le programme prévu et les intervenants invités sont les suivants: Jeudi 4 juillet – 17 h-20 h: Conflit entre civilisations? Quelques voix de l’Islam démocratique

Après le 11 septembre on a beaucoup parlé de l’existence ou pas d’un «conflit entre civilisations». On a pourtant peu écouté les voix de l’Islam démocratique qui émergent dans l’Europe des nombreux immigrés et dans des pays comme l’Algérie e l’Afghanistan qui ont dû endurer les conséquences de l’absolutisme ethnique. Rencontre coordonnée et introduite par: Khalida Messaoudi, Algérie, prix Langer 1997Interventions de: Soheib Bencheikh, mufti de Marseille, auteur du livre «Marianne et le Prophète»Bichara Khader, Université de Louvain-la-Neuve, directeur du Centre d'Etudes et de Recherches sur le Monde arabe contemporain (CERMAC)Evelina Colavita, porte-parole en Europe de l’association de femmes afghanes «Shuhada» fondée par Sima Samar Vendredi 5 juillet – 17 h-20 h: Environnement et justice. De Rio à Johannesbourg

La préparation de l’assemblé ONU à Johannesbourg (Rio + 10) a déjà amené à l’organisation de rencontres, de réseaux de discussion, à niveau international et local ainsi qu’à l’élaboration de documents de travail. L’objectif ambitieux est celui de redessiner une hypothèse de «gouvernance de la globalisation» à partir d’une analyse critique des décisions prises à Rio en 1992, entendues plutôt comme moteur de développement et de négociation pour la répartition des risques que comme prise de conscience des nos limites et des limites de notre terre. Rencontre coordonnée et introduite par: Wolfgang Sachs, chercheur au Wuppertal Institut, Allemagne, coordinateur du mémoire de la Heinrich-Böll-Stiftung en préparation de Johannesbourg (www.joburgmemo.org)Interventions de: Esperanza Martinez, Ecuador, Acción Ecológica, réseau OIL WATCHSimonetta Nardin, agence de presse du FMI, WashingtonJaroslava Colajacono, campagne pour la réforme de la Banque Mondiale, RomeUne collaboration avec les réseaux locaux qui veulent construire et présenter une plate-forme commune et participer à la rencontre de Johannesburg (Agenda 21) est prévu. Samedi 6 juillet – 17 h-20 h: Afrique: la globalisation des droits fondamentaux

Au-delà du modèle politique/idéologique qu’ils avaient adopté dans le système bipolaire, les pays de l’Afrique sub-saharienne se retrouvent aujourd’hui à devoir affronter une profonde crise culturelle, économique et sociale. Toutefois il y a des personnes qui ne se résignent pas et continuent avec patience le travail de reconstruction de la coexistence et la recherche d’une espace originale pour ce grand continent qui revêt une importance décisive.

 Rencontre coordonnée et introduite par: Annamaria Gentili, prof. d’histoire et institutions des pays afro-asiatiques à l’Université de Bologne, auteur de «Il leone e il cacciatore»Interventions de: Gasana Ndoba, président de la commission ONU pour le droits de l’homme au RwandaRoberto Toscano, auteur du livre «Il volto del nemico – la sfida dell’etica nelle relazioni internazionali»Boris Diop, Sénégal, écrivain A l’Afrique est aussi consacré la série de films/documentaires de cette année – projection organisée en collaboration avec Filmclub. 

Samedi 6 juillet – 10 h-13 h

Assemblé générale de la Fondation Alexander Langer 

Dimanche 7 juillet – 10h-13h

Annonce et présentation du prix international Alexander Langer 2002par le comité scientifique et de garantie de la fondation  

L’ECOLE ESTIVALE INTERNATIONALE

Au cours de dix dernières années s'est imposé un emploi plus judicieux des ressources, dû surtout à l'introduction de nouvelles technologies. Le nombre de personnes bénéficiant d'un relatif bien-être est augmenté, mais cela n'a fait que mettre davantage en évidence la non universalité d'un modèle économique insoucieusement énergivore et consumériste, quand de l'autre côté il y a l'ambition de prôner l'universalisation des droits et l'intégration les meilleurs aspects des nos cultures respectives.

L'école estivale se propose de continuer la recherche commencée en 2000 (l'art de la coexistence), 2001 (la promotion d'institutions et règles supranationales) et 2002 (l'intégration entre défense civile et militaire, vers la constitution des corps européens de paix) sur comment affronter les situations de conflit, local et global.

L'attentat du 11 septembre a New York et les événements qui ont suivi (et continuent à suivre) nous poussent à faire un saut de qualité dans l'action de prévention et de traitement, mais avant cela même, à une réforme radicale de l'évaluation diagnostique. Sans une analyse historiquement approfondie et partagée l'Europe, qui s'apprête à écrire sa propre "constitution", pourra difficilement arriver à une politique étrangère commune et faire émerger sa position influente et efficace pour gouverner la globalisation, prévenir les conflits et reconstruire la coexistence.

Dans le cadre de l'école estivale on traitera les mêmes thèmes que dans la partie publique de "Euromediterranea" permettant aux participants un rapport plus approfondit avec les intervenants et les invités.

 

Programme préliminaire (9 h – 13 h), salle de rencontre de l’ancienne mairie, via Portici 30.

Lundi 1er juillet – rencontre propédeutique et introductiveMardi 2 juillet – Pour une écriture participée de la constitution européenneMercredi 3 juillet – Conflit entre civilisations? Des voix de l’Islam démocratiqueJeudi 4 juillet – Environnement et justice. De Rio à JohannesburgVendredi 5 juillet – Afrique: la globalisation des droits fondamentauxSamedi 6 juillet – Synthèse et conclusions Notes concernant l’organisation: la participation à l’école estivale est réservée à 50 personnes venant des différentes régions du monde, en particulier aux jeunes engagés dans les associations bénévoles, de coopération, de constitution d’un corps civil européen de paix.A 10 d’entre eux, particulièrement méritants, provenant d’un pays extra-européen, la fondation offrira une petite bourse comprenant les frais de voyage et de séjour. Pour les autres participants est prévu une cotisation de 40 euros (10 euros pour ceux qui n’ont pas besoin d’un logement).La langue employé sera essentiellement l’anglais, même s’il y aura des personnes qui aideront pour le français, l’allemand, l’italien. Pendant les rencontres en soirée une traduction simultanée est assurée. 

Les demandes de participation doivent parvenir avant le 31 mai 2002. La cotisation doit être versée avant le 15 juin 2002, après avoir reçu la confirmation de l’acceptation de l’inscription.

 

En collaboration avec d'autres associations locales et internationales qui organisent des projets analogues: Accademia Europea di Bolzano-Area di Ricerca "Minoranze e Autonomie regionali"; ECOLNET-Agenda 21, Gesellschaft für bedrohte Völker Bolzano, le réseau européen «Alliance pour le climat», le projet EURED d’éducation à la paix de l’Université de Klagenfurt, la Grüne Bildungswerkstatt de Innsbruck et Vienne, la Heinrich-Böll-Stiftung de Bruxelles, le ICEF de Rome (fondation pour l’institution d’une cour internationale pour l’environnement), le département «Intercultural Work and Conflict Managment» de l’école supérieure Alice Salomon de Berlin, la «foire des utopies concrètes» de Città di Castello, le réseaux européen pour la constitution des corps civils de paix, le réseau de camps de travail du YAP international.

  FESTIVAL DE CULTURE «EUROMEDITERRANEA»Comme dans toutes les éditions précédentes, à côté du séminaire et des après-midis de discussion il y aura aussi des manifestations culturelles, dans le cadre de «Bolzano Estate (Bolzano en été)» dans le but de permettre à nos hôtes bien nombreux de vivre la ville et au même temps entraîner les habitants de la ville de différents nivaux de langage et de sensibilité. 1, 2 et 3 juillet: Centre pour l’éducation environnementale de Colle/Kohlern – 17 h-23 hDans le silence des étoiles. Un parcours narratif, théâtral et d’exploration de la nature dans la forêt du Colle au-dessus de Bolzano, réalisé par Franco Lorenzoni et Rita Montinaro de la Casa-laboratorio de Cenci (Viterbo).Avec le soutien de l’assessorat de l’environnement de BolzanoLa Casa Laboratorio Cenci propose des moments d’étude, d’approfondissement et d’échange entre des expériences éducatives, culturelles et artistiques des différents pays du nord et du sud du monde, entre les diverses pratiques d’expression et de formation de la personne humaine, entre différentes conceptions du monde et organise des rencontres, des stages et des camps didactiques sur les thèmes de l’écologie et les thèmes interculturels, devenant ainsi un lieu expérimental de formation pour le théâtre, les différentes techniques corporelles et vocales, la narration ainsi que pour l’expérimentation scientifique et écologique.Le séminaire prévoit des activités liées au chant et à la narration ainsi que des explorations dans la nature. Une soirée est réservée aux participants de l’école estivale internationale, les autres deux aux habitants de la ville. Inscription obligatoire. 40 participants max. pour chaque soirée.Prix: 15 euros (pour le funiculaire et le dîner commun) Lundi 1er juillet – 21 h – Filmclub, via Dr. StreiterPrésentation de la semaine de cinéma/films documentaires consacrée à l’Afrique, en collaboration avec l’association Filmclub. Suivi d’un pot d’amitié.22 h: projection du premier film (documentaire) au programme – la série continue tous les jours à la même heure. 

Mardi 2 juillet: 20 h – Theater in der Altstadt, Merano

Présentation de la pièce théâtrale «Hey Mädels … wisst ihr was …?» (Salut les filles … écoutez …) du centre Jungbusch de Mannheim. Intervention du régisseur Lisa Massetti sur: Jungbusch: i giovani e le molte culture (Jungbusch: les jeunes et les nombreuses cultures) Avec le soutien de l’assessorat de la culture de Merano 

Mercredi 3 juillet: 19 h – Nuovo Teatro ComunalePrésentation et première vision du documentaire «Catenaccio a Mannheim», réalisé pour l’école du documentaire ZELIG par l’étudiant sicilien-allemand Mario Di Carlo. Le film décrit l’existence des émigrés italiens en Allemagne. Qu’est-ce que connaissent les fils de ceux qui étaient les «Gastarbeiter» de l’immigration de leurs parents? Le film montre le voyage personnel d’un émigré de deuxième génération. En partant des rues de Mannheim pendant le championnat européen de football 2000 son chemin le mène jusque dans le village natale de son père en Sicile (le film en allemand avec sous-titres en italien). En collaboration avec ZELIG.

Suivi d’une petite fête/pot d’amitiéet à 21 h (toujours) au Nuovo Teatro Comunale: «Hey Mädels … wisst ihr was …?»Une représentation théâtrale réalisée par Lisa Masetti pour le centre Jungbusch de Mannheim dans le cadre d’un projet pédagogique adressé aux jeunes du quartier. Cinq jeunes femmes immigrées turques mettent en scène, avec joie et avec fureur, des épisodes de leur vie quotidienne dans une grande ville «étrangère». Le centre Jungbusch travaille depuis 1986 dans un quartier de Mannheim et regroupe un grand nombre de jeunes immigrés de différentes nationalités. Il utilise le théâtre comme parcours auto-formatif et de socialisation. (Spectacle en langue allemande). Entrée libre. 

Vendredi 5 juillet – de 10 h à 12 hLes lieux de la mémoire – une promenade pour les invités d’Euromediterranea mais aussi pour les habitants à travers les endroits les plus importants de Bolzano qui contribuent à définir l’identité multiculturelle du chef-lieu. 5-6 juillet Pont Talvera, Parco Petrarca, Piazza della Pace – 14 h-18 hLentius, profundius, suavius -  Hommage à Alexander LangerLaboratoire artistique avec la participation active des passants et des enfantsAvec le groupe TERRAE de Alberto Larcher Le groupe TERRAE (né en 2000 à Fondo – Haute Vallée de Non) élabore des projets dans le territoire utilisant des matériaux naturels comme les fibres végétales e le gâchage de terre crue (argile). Alberto Larcher habite à Sarnonico (TN) et enseigne à l’Ecole de beaux arts de Trente. Nombreuses expositions. Depuis le début des années 90 il expérimente la technique de la mosaïque, qu’il a choisie comme principale véhicule d’expression, en la renouvelant avec l’utilisation des matériaux naturels et recyclés, dans une recherche de nouvelles trames narratives.